Ressources et références
Changer la grandeur de la police Imprimer la page Envoyer à un ami
Modes de vie
 

 

Caféine


La caféine est consommée depuis des milliers d'années. C'est le psycho-stimulant le plus utilisé au monde. La caféine ne se retrouve pas exclusivement dans les fèves de café; on la retrouve à l'état naturel dans les feuilles, les graines ou les fruits de plus d'une soixantaine de plantes. On la retrouve aussi dans les feuilles de thé et la fève de cacao.

On retrouve la caféine dans une multitude de produits de l'industrie alimentaire et pharmaceutique comme certaines boissons gazeuses (cola) ou les médicaments contre la douleur (ex. : Anacin®).

Chimiquement, la caféine fait partie de la famille des méthylxanthines. Ces produits agissent en stimulant la production de certaines substances au niveau du cerveau. Il en résulte une stimulation du système nerveux central, cardiaque, pulmonaire et digestif ainsi qu’un accroissement du métabolisme de base.

Afin d'évaluer votre consommation quotidienne de caféine, voici une liste non exhaustive de produits qui en contiennent :
 

  • 150 ml (5 onces) de café décaféiné : 2-5 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de café filtre : 60-125 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de café soluble : 40-105 mg
     
  • 60 ml (2 onces) de café espresso : 100 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de mélange de chocolat chaud : 2-10 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de chocolat au lait : 5-75 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de thé infusé 5 minutes (fort) : 70-110 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de thé infusé 3 minutes (faible) : 20-50 mg
     
  • 150 ml (5 onces) de thé aux herbes : 24-130 mg
     
  • 360 ml (12 onces) de cola : 45 mg
     
  • 360 ml (12 onces) de thé glacé : 70 mg
     
  • 1 tablette de chocolat : 30 mg
     
  • Médicaments contre la douleur : 15-32 mg
     
  • 1 comprimé de caféine (Wake-upMC) : 100 mg


Les effets de la caféine


L'effet principal de la caféine est la stimulation du système nerveux central, ce qui augmente la vigilance et aide à garder éveillé. Conséquemment, la caféine peut causer de l'insomnie et de l'anxiété. Cent milligrammes de caféine peuvent être suffisants pour retarder le sommeil, particulièrement chez les gens qui ne consomment pas de caféine régulièrement ou les gens souffrant déjà d'insomnie.

La caféine entraîne aussi une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle (augmentation d'environ 6 à 8 mm Hg pour 250 mg de caféine). Les gens souffrant de problèmes cardiaques, particulièrement de problèmes d'arythmie cardiaque, devraient restreindre leur consommation de caféine. Même si l'on sait que la caféine peut aggraver les problèmes cardiaques, les études scientifiques n'ont jamais pu démontrer que la caféine est un facteur de risque de maladies cardiaques, comme le sont la sédentarité, le tabagisme, le stress ou une mauvaise alimentation.

La caféine, tout comme les autres méthylxanthines, dont la théophylline (utilisée dans le traitement des maladies pulmonaires), entraîne une accélération de la respiration et augmente la sécrétion d'acide dans l'estomac. Elle n'est donc pas recommandée pour les personnes souffrant de troubles d'acidité ou de reflux gastrique. Attention! Le café décaféiné peut aussi causer des problèmes d'estomac. La caféine n'est donc pas la seule composante du café responsable de ce problème. La caféine peut aussi augmenter la glycémie (taux de sucre dans le sang) et accroître la sécrétion d'urine. Cela peut s'avérer néfaste chez les gens souffrant d'incontinence urinaire ou de problèmes de prostate.

Selon une étude, la caféine a aussi été associée à un risque élevé d’ostéoporose chez les femmes dont l’alimentation ne comporte pas assez de calcium.

Finalement, rappelons-nous qu’il n'a jamais été démontré scientifiquement que la caféine était une des causes du cancer.

Les effets de la caféine diffèrent d’un individu à l’autre, et ce, en fonction de plusieurs facteurs : la consommation habituelle de caféine, la prise de certains médicaments, le métabolisme de la personne, etc. Pour certaines personnes, une seule tasse de café peut entraîner des effets secondaires déplaisants alors que pour d’autres, ces effets n’apparaîtront qu’après plusieurs tasses. En général, on recommande une consommation modérée de caféine. Lorsque la caféine est consommée avec modération (entre 50 et 300 mg/jour), on ressent principalement les effets recherchés sur la vigilance, la concentration et l’état d’éveil. Des doses plus élevées peuvent entraîner des effets indésirables (nervosité, insomnie, augmentation de la production d’urine, accélération du rythme cardiaque, brûlements d’estomac et tremblements).


La caféine et la grossesse


Les femmes enceintes doivent consommer la caféine avec modération. On recommande un maximum de 200 mg/jour. Alors qu’on ne connaît pas encore tous les effets que la caféine peut avoir sur le fœtus, on croit toutefois qu'une consommation excessive pourrait entraîner un retard de croissance et un faible poids à la naissance. Nous savons aussi qu'au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse, l'élimination de la caféine par les reins est réduite, ce qui augmente l'intensité et la durée de ses effets. Aucune malformation congénitale n'a toutefois été associée à la consommation de caféine. Les femmes qui allaitent doivent aussi faire usage de modération car la caféine passe librement dans le lait maternel. Les quantités absorbées par le bébé sont faibles, mais ce dernier peut être sensible à la caféine, même à petites doses.


Dépendance et symptômes de sevrage


Il existe un risque de dépendance à la caféine comme c’est le cas pour d'autres drogues. Des symptômes de sevrage peuvent apparaître chez une personne qui arrête subitement sa consommation de caféine après en avoir consommé de grosses quantités pendant de longues périodes. Les principaux symptômes de sevrage sont les maux de tête, la somnolence, l'irritabilité, la tension musculaire, des problèmes de concentration et la nervosité. Ces symptômes se résorbent en une semaine environ.


Utilisation chez les sportifs


Les sportifs utilisent parfois la caféine dans le but d'augmenter leur performance. Elle entre dans la catégorie des stimulants, tout comme les amphétamines, l'éphédrine ou la cocaïne. Les effets recherchés sont l’augmentation de la vigilance, l’accélération du rythme cardiaque et respiratoire, l’augmentation de l'agressivité, la diminution de la fatigue à l'effort, l’augmentation de la glycémie et l'utilisation accrue des lipides comme source d’énergie. Par contre, une utilisation de caféine à dose massive peut mener au surentraînement; le corps ne reconnaît plus les signaux d'alarme de la fatigue, ce qui peut conduire à l'épuisement physique et causer des blessures. La caféine est tolérée dans les compétitions sportives dans la mesure où elle demeure à un niveau acceptable, c'est-à-dire l'équivalent de quelques cafés ou boissons gazeuses. Les normes varient selon les associations sportives.

Si vous avez des interrogations quant à votre consommation de caféine, consultez votre pharmacien.


Les renseignements sur la santé ci-inclus sont présentés uniquement à titre informatif; ils ne visent nullement à remplacer la consultation d'un professionnel de la santé. Toute décision en matière de traitement doit être prise en collaboration avec un professionnel de la santé et tenir compte des caractéristiques particulières de chacun. Les liens avec d'autres sites ne sont offerts qu'à titre de service aux utilisateurs. PROXIM n'assume aucune responsabilité relativement au contenu de ces sites.


Ça vous intéresse?
 
 
 
 
 

Trouver une succursale