Eczéma

L’eczéma est une maladie de la peau qui peut commencer très tôt dans la vie. Cette dermatite cause des poussées dont les symptômes sont incommodants (rougeurs, démangeaisons, bulles, croûtes et squames), mais on peut les prévenir et les traiter.
Eczéma

De quoi s’agit-il?

Également appelé dermatite atopique, l’eczéma englobe aussi la dermatite de contact et la dermatite professionnelle. C’est une affection non contagieuse de la peau qui consiste en une inflammation accompagnée de rougeurs et de démangeaisons. La présence de vésicules (semblables à des ampoules), de squames et de croûtes de peau sèche est également caractéristique de l’eczéma. Dans les cas chroniques, la peau peut s'épaissir et devenir très sèche. Dans certains cas, on observera même un changement de couleur de la peau, qui peut devenir plus ou moins foncée que le reste du corps. Une surinfection de la peau est possible s'il y a grattage des lésions.

Les principaux types d’eczéma

Bien qu’il existe plusieurs types d'eczéma, le terme « eczéma » est généralement employé pour désigner les différentes formes de la maladie.

La dermatite atopique (ou eczéma atopique)

L’eczéma serait le problème de peau le plus fréquent, affectant environ un enfant sur cinq en Amérique du Nord. La dermatite atopique apparaît chez beaucoup de bébés dans la première année de vie, et 90 % des enfants auront des signes de la maladie avant l’âge de cinq ans. Il s’agit d’une maladie héréditaire souvent associée aux allergies (rhume des foins) et à l'asthme. Malgré qu’elle soit généralement sans gravité, elle demeure désagréable pour la personne atteinte et la famille. La démangeaison est souvent importante et, puisque le grattage amplifie les lésions, l'enfant qui peut difficilement résister à l'envie de se gratter crée un cercle vicieux : démangeaisons, grattage, lésions, démangeaisons, etc. Une infection peut même se développer à la suite de l’apparition de lésions.

La dermatite atopique apparaît à différents endroits du corps qui varient selon l’âge de l’enfant. Par exemple, il est fréquent d’observer des signes sur le cuir chevelu et le visage, particulièrement les joues et le front, chez les enfants de moins de un an. Les plus vieux auront tendance à avoir des symptômes ailleurs sur le corps, notamment aux plis des genoux et des coudes. Chez certains enfants, les symptômes disparaîtront d’eux-mêmes vers l’âge de deux ans. Cependant, chez un enfant sur deux, les symptômes se poursuivront à l’âge adulte, différemment et à un degré moindre.

Tout comme l'asthme et les allergies, la dermatite atopique est de plus en plus fréquente chez les enfants, sans que l’on sache encore pourquoi. Les causes de cette maladie demeurent méconnues, mais le contact avec certains allergènes aggrave souvent la situation. Les acariens, le pollen, les poils d'animaux et certains aliments sont des allergènes fréquemment mis en cause. Le stress et les irritants chimiques figurent parmi les facteurs déclencheurs des crises.

Le traitement de la dermatite atopique tentera de :

  • prévenir l’aggravation de l’eczéma;
  • diminuer la sécheresse de la peau; 
  • diminuer l'inflammation et les démangeaisons;
  • prévenir ou éliminer les infections.

La dermatite de contact (ou eczéma de contact)

La dermatite de contact est causée par le contact de certaines substances avec la peau : certaines plantes (herbe à puce), les agents de conservation, les produits cosmétiques (savons et parfums), les produits industriels et certains médicaments. Elle se caractérise par des rougeurs et de la démangeaison. Des vésicules (bulles) peuvent être présentes si la dermatite est de nature allergique; les bulles finiront par former une croûte avant de disparaître. Des compresses d’eau fraîche ou imprégnées d’une solution d’acétate d’aluminium (DermBuroMC) peuvent être appliquées pour diminuer l’enflure, rafraîchir et assécher les bulles.

La dermatite professionnelle

Lorsque la dermatite de contact est causée par l'environnement de travail, on parle plutôt de dermatite professionnelle. Les mains sont souvent atteintes et parfois les avant-bras, les bras et les paupières, selon les professions. Plusieurs produits peuvent être en cause. Même le contact prolongé avec de l'eau peut être une cause de dermatite. Les gens atteints remarquent une régression des lésions pendant les vacances. Parmi les emplois les plus à risque, notons ceux dans les domaines du bâtiment (carrelage, ciment, isolants, matières plastiques, colle, peinture), de la coiffure (teintures, permanentes, parfums, ciseaux), de la santé (antiseptiques, désinfectants, médicaments, latex) et de l'agriculture (engrais, pesticides, végétaux).

Dans la mesure du possible, il est important d'éviter le contact avec l'agent en cause et de bien protéger la partie du corps atteinte. L'usage d'une crème barrière protectrice peut aider, mais l'utilisation de gants est parfois nécessaire. On préférera les gants de coton, si possible, tout en évitant les gants de caoutchouc qui pourraient causer une dermatite de contact allergique. Les gants devront être changés aussi souvent que nécessaire pour limiter la formation d’un milieu humide qui pourrait favoriser une dermatite. Une crème hydratante appliquée après le travail apporte souvent un soulagement de la sécheresse et de la démangeaison. Une crème à base de corticostéroïdes pourrait vous être prescrite pour contrôler l'inflammation selon l’intensité de vos symptômes.

Plusieurs mesures peuvent être prises pour prévenir ou limiter l’aggravation des poussées d'eczéma :

  • préférez les vêtements de coton et évitez la laine ainsi que les matières synthétiques; 
  • essayez plusieurs types de détergents pour trouver le moins irritant, en privilégiant les moins parfumés et en évitant ceux qui contiennent du phosphate;
  • éliminez les résidus de savon en effectuant un bon rinçage;
  • évitez les assouplissants liquides ou en feuilles;
  • évitez de surchauffer la maison;
  • évitez l'exposition aux allergènes tels que le pollen et les poils d'animaux;
  • réduisez le contact avec les acariens en recouvrant les matelas et les oreillers de housses antiacariennes; 
  • évitez de vous gratter (coupez régulièrement les ongles des enfants et faites-leur porter des mitaines ou des gants légers pendant la nuit); 
  • évitez les aliments qui causent des allergies chez l'enfant atteint de dermatite atopique. 

Soins et conseils pratiques

Les soins de la peau suivants ne sont pas à négliger, car ils peuvent aider à limiter la fréquence et l’apparition des crises d’eczéma :

  • Les douches ou les bains quotidiens doivent être brefs (environ 5 à 10 minutes). L’eau doit être tiède.
  • On privilégie l’usage d’un savon doux ou un gel nettoyant sans savon irritant ni parfum (par exemple, CétaphilMC, DoveMC).
  • Afin de conserver une certaine humidité sur la peau, le séchage s'effectue par tapotement plutôt que par frottage. Par la suite, on applique une crème hydratante neutre et non parfumée sur le corps rapidement à la sortie du bain pour maintenir l’hydratation. 
  • Si la peau devient très sèche, on peut augmenter son hydratation en appliquant des compresses froides et humides (ou en enroulant l’enfant dans une serviette mouillée) avant l’application d’une crème hydratante. 
  • On doit éviter l'application d’huile qui reste à la surface de la peau et ne l’hydrate pas.
  • Idéalement, on applique de la crème hydrante deux fois par jour. Par temps froid et sec, il est recommandé de procéder à des applications plus fréquentes de la crème hydratante.

Informez-vous auprès de votre pharmacien qui vous aidera à choisir un émollient (crème, lotion) adapté à vos besoins.

Le traitement de l'eczéma

Les poussées d'eczéma peuvent être maîtrisées par des crèmes à base de corticostéroïdes. Ces crèmes doivent être prescrites par un médecin qui choisira le corticostéroïde en fonction de l’importance et de la localisation des lésions. Les préparations à base de corticostéroïdes sont des produits plus ou moins puissants, selon l’agent choisi, qu'il faut utiliser avec précaution. Il ne faut toutefois pas en avoir peur, car peu de produits sont réellement efficaces pour apaiser les crises; ils sont généralement sécuritaires lorsqu’on les applique selon les recommandations des professionnels de la santé. Ils diminuent la rougeur, l’enflure et les démangeaisons causées par la dermatite atopique. Une fois la crise d’eczéma soulagée, il est parfois possible de poursuivre l’application de cortisone quelques fois par semaine pour prévenir une nouvelle poussée. Informez-vous auprès de votre pharmacien.

Une autre classe de médicaments (ProtopicMC, ÉlidelMC) est aussi offerte comme solution de rechange aux crèmes à base de corticostéroïdes ou en traitement de maintien pour prévenir la réapparition des crises. Des antibiotiques locaux sont parfois nécessaires si les lésions deviennent infectées en raison du grattage. Un antihistaminique oral peut aussi être prescrit pour diminuer la démangeaison.

Il existe des traitements efficaces pour soulager l'eczéma. Discutez-en avec votre pharmacien qui pourra vous aider à choisir celui qui convient le mieux à votre situation. Une consultation avec votre médecin pourrait être nécessaire dans les cas d'inflammation plus graves.

Trouver une succursale