Maladie de la glande thyroïde

Malgré sa petite taille, la thyroïde produit des hormones qui régulent plusieurs fonctions importantes dans le corps. Les problèmes de la glande thyroïde résultent parfois de son accélération (hyperthyroïdie) ou de son ralentissement (hypothyroïdie).

De quoi s’agit-il?

Située dans le cou, sous la pomme d’Adam, la thyroïde est une petite glande de 20 à 30 grammes en forme de papillon qui sécrète différentes hormones riches en iode. Son rôle principal est de stimuler la croissance des cellules et des tissus. Elle régule également plusieurs activités métaboliques de notre corps, par exemple, la digestion, la fréquence cardiaque, la température corporelle, la sudation, le système nerveux, l'appareil reproducteur et le poids corporel.

Parmi les maladies qui affectent cette glande, certaines entraînent soit une production excessive d’hormones, l’hyperthyroïdie, soit une production insuffisante, l’hypothyroïdie. Pour diagnostiquer l'un ou l'autre de ces problèmes de santé, votre médecin demandera une prise de sang afin de vérifier certains paramètres en laboratoire. Si vous avez effectivement un problème de glande thyroïde, votre médecin demandera des bilans sanguins de façon périodique même une fois l'état maîtrisé. Il est important de s’assurer que la quantité d’hormones thyroïdiennes demeure dans les valeurs ciblées pour limiter les symptômes et permettre une meilleure qualité de vie.

Les désordres thyroïdiens sont plus fréquents chez la femme et chez les personnes âgées.

L'hyperthyroïdie : causes, symptômes et traitement

L'hyperthyroïdie est un surplus d’hormones thyroïdiennes. Elle se manifeste par une accélération globale des fonctions du corps. On doit maîtriser la maladie rapidement, car l'accélération du rythme cardiaque, l'hypertension artérielle, les diarrhées et l’insomnie qu'elle peut entraîner peuvent être très difficiles à vivre et avoir des conséquences graves sur la santé.

La principale cause de l’hyperthyroïdie est la maladie de Graves, dans laquelle des anticorps spécifiques à la glande (et généralement absents dans le corps) stimulent la production d’hormones thyroïdiennes de façon excessive.

Parmi les symptômes qui caractérisent l’hyperthyroïdie, notons :

  • la nervosité;
  • l’irritabilité;
  • l’insomnie;
  • les palpitations;
  • la diarrhée;
  • la perte de poids;
  • l'augmentation de l'appétit;
  • les tremblements;
  • les sueurs abondantes;
  • la difficulté à tolérer la chaleur;
  • la peau chaude et moite;
  • la formation d’un goitre (augmentation démesurée de la taille de la glande);
  • un changement d’apparence des yeux (par exemple, sortis de leur orbite).

Différentes approches existent pour traiter l’hyperthyroïdie. Certains médicaments antithyroïdiens peuvent être administrés afin de diminuer le fonctionnement de la thyroïde. Dans d’autres cas, on peut contrôler l’hyperactivité de la glande en administrant de l’iode radioactif ou en enlevant une partie de la glande par chirurgie. Le but de la thérapie est de réduire la quantité d’hormones thyroïdiennes dans l’organisme pour retrouver une normalité dans les fonctions du corps altérées. Si un médicament vous a été prescrit, il est très important de le prendre régulièrement. 

L'hypothyroïdie : causes, symptômes et traitement

L'hypothyroïdie est un manque d’hormones thyroïdiennes qui se manifeste par un ralentissement global de toutes les fonctions du corps.

Au Canada, la cause d'hypothyroïdie la plus fréquente est la thyroïdite d'Hashimoto, dans laquelle des anticorps inhabituels détruisent les cellules de la glande thyroïde.

Parmi les symptômes de l'hypothyroïdie, notons :

  • la fatigue;
  • la faiblesse;
  • le manque d’énergie et la dépression;
  • la difficulté à se concentrer;
  • la sécheresse de la peau;
  • la pâleur du teint;
  • le gain de poids;
  • l'intolérance au froid;
  • les extrémités du corps froides (pieds et mains);
  • l'enflure autour des yeux;
  • la chute de cheveux et de sourcils.

Le traitement de l’hypothyroïdie vise à rétablir une concentration d'hormones thyroïdiennes dans les cibles visées, en fournissant ces hormones sous forme de médicaments. On ne peut généralement pas guérir de l’hypothyroïdie, mais la maladie se contrôle bien par la prise quotidienne d’hormones thyroïdiennes de remplacement.

Les médicaments pour l’hypothyroïdie peuvent interagir avec le calcium, le fer et certains médicaments. Comme plusieurs interactions sont possibles, il est important de consulter votre pharmacien avant d’utiliser d’autres médicaments ou des produits de santé naturels.

De plus, on conseille généralement de prendre le médicament à jeun ou en mangeant, mais toujours de la même façon, car certains aliments peuvent en diminuer l’absorption. En le prenant de la même façon chaque jour, la dose sera ajustée en conséquence. Par ailleurs, si on arrête le traitement, la quantité d’hormones thyroïdiennes dans le sang diminuera, et les symptômes d’hypothyroïdie reviendront.

Malgré les nombreux symptômes désagréables qu’ils provoquent, on arrive à traiter les problèmes de la glande thyroïde. Avec le bon traitement et des médicaments bien dosés, on arrive généralement à normaliser les fonctions du corps et à limiter les symptômes dérangeants. Parlez-en à votre pharmacien. Il est là pour répondre à vos questions.

Trouver une succursale