Dépression

La dépression est plus qu’une « déprime » passagère. Souvent incomprise, cette maladie bien réelle, affectant une personne sur cinq, entrave la capacité à fonctionner au quotidien et a des effets sur la santé mentale et physique.

De quoi s’agit-il?

La plupart des gens se sont déjà sentis un peu déprimés, à un moment ou à un autre de leur vie. Souvent, il s’agit d’une réaction à un événement particulier (par exemple, un deuil, une séparation ou une perte d’emploi). Cet état n’est habituellement que passager, et tout rentre généralement dans l’ordre dans un délai raisonnable. Lorsque le sentiment d’être déprimé perdure plus de deux semaines et nuit à la qualité de vie, il s’agit peut-être de dépression. Un médecin ou un psychologue confirmera le diagnostic.

Il est faux de croire que la dépression est une faiblesse de l’esprit. Il s’agit plutôt d’une maladie bien réelle causée par un déséquilibre de certaines substances dans le cerveau, appelées neurotransmetteurs, et une combinaison de facteurs génétiques, psychologiques, sociaux, etc. Environ une personne sur cinq en est atteinte au cours de sa vie. C’est en fait la maladie mentale la plus répandue au monde. Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression.

Quels sont les symptômes de la dépression?

La dépression peut prendre différentes formes, et les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre en fonction de l’âge, du sexe, de la personnalité, du contexte culturel, etc. Voici quelques exemples de symptômes possibles :

Changement d’humeur

  • Anxiété
  • Irritabilité, impulsivité
  • Isolement
  • Tristesse, pleurs fréquents
  • Perte d’intérêt ou de plaisir pour les activités normalement appréciées
  • Sentiments de culpabilité ou d’autodévalorisation
  • Difficulté à se concentrer, à prendre des décisions ou à réfléchir
  • Préoccupations au sujet de la mort ou du suicide

Symptômes physiques

  • Changements de l’appétit et du poids
  • Perturbations du sommeil
  • Fatigue ou diminution du niveau d’énergie
  • Malaises non spécifiques tels que des maux de tête, des nausées, de la constipation ou des douleurs
  • Diminution de la libido

Si vous ressentez quelques-uns de ces symptômes depuis au moins deux semaines, consultez votre médecin ou un psychologue.

Douleur chronique et dépression

Pour plusieurs personnes, la douleur chronique est reliée à la dépression. En effet, nous savons que la douleur peut être un symptôme de la dépression. À l’inverse, il est aussi vrai que la dépression peut augmenter la perception de douleur. Il arrive même qu’il soit difficile de distinguer la cause de l’effet.

Plusieurs études ont démontré une corrélation importante entre les expériences traumatisantes et les problèmes de douleur. À l’aide de techniques d’imagerie, les chercheurs ont découvert que la douleur physique et la douleur psychologique activaient les mêmes zones dans le cerveau. D’ailleurs, certains antidépresseurs sont efficaces pour traiter certains types de douleur chronique, même chez les personnes qui ne présentent pas de symptômes dépressifs.

Des habitudes de vie à privilégier

Chacun de nous sait ce qui peut lui redonner la bonne humeur lorsque les temps sont un peu plus difficiles : aller faire une promenade, pratiquer un passe-temps, faire du sport, visiter un ami ou des membres de sa famille, etc. Ces activités positives sont importantes, et il ne faut pas les négliger. Voici également quelques bonnes habitudes à privilégier pour aider à prévenir ou à surmonter une dépression :

  • Faire de l’activité physique régulièrement. Ceci favorise la production par le cerveau de certaines substances chimiques (endorphine et sérotonine) qui ont un effet positif sur l’humeur et le niveau d’énergie.
  • Avoir une alimentation équilibrée et favoriser des aliments riches en oméga-3, tels que les graines de lin, les noix de Grenoble et les poissons gras (par exemple, le saumon, la truite, le thon, le maquereau et les sardines).
  • Sortir prendre l’air. La lumière du soleil a une influence positive sur l’humeur et peut réduire les symptômes de la dépression saisonnière.
  • Avoir une vie sociale active.
  • Éviter les abus d’alcool et de drogues qui sont des substances dépressives pour le cerveau.
  • Avoir de bonnes habitudes de sommeil et dormir au moins de sept à huit heures par nuit. Un bon sommeil augmente le niveau d’énergie.

Le traitement de la dépression

Les deux principaux traitements de la dépression sont la psychothérapie et la médication. Dans la plupart des cas, la combinaison de ces deux traitements est très efficace et bénéfique.

La psychothérapie

Il existe plusieurs types de psychothérapie. L’important est de trouver celui  qui vous convient et un thérapeute avec qui la relation de confiance est bonne. En ce qui a trait aux dépressions légères à modérées, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est généralement considérée comme étant l’un des meilleurs choix. La TCC vise à changer la façon dont nous interagissons avec le monde, soit en nous enseignant de nouvelles habiletés, soit en nous aidant à revoir notre façon d’interpréter les événements et d’y réagir. Si la réponse n’est pas adéquate, la médication peut être ajoutée.

La médication

Les médicaments qui traitent la dépression sont des antidépresseurs. Ils agissent en rétablissant l'équilibre biochimique entre plusieurs substances présentes dans le cerveau. Il existe de nombreux antidépresseurs, ayant chacun des propriétés différentes.

Un délai de quelques semaines est nécessaire entre le moment où l’on commence la prise des antidépresseurs et celui où l’on ressent leur effet. On les utilise habituellement pour une période de plus de six mois ou, dans certains cas, plusieurs années. Il est important de continuer la prise des médicaments même si on se sent mieux, car un arrêt brusque peut entraîner une rechute de la dépression si elle n’a pas été traitée assez longtemps. Parlez toujours à votre médecin ou à votre pharmacien avant de modifier votre traitement.

La dépression n’est pas un signe de faiblesse…

… et on n’est pas faible parce qu’on prend des antidépresseurs. Comme toute autre maladie, la dépression se doit d’être traitée correctement. Cependant, les antidépresseurs ne sont pas des « pilules miracles » qui règlent tous les problèmes. Le travail sur soi grâce à la psychothérapie est une partie importante du traitement, et il est primordial que la personne dépressive recherche la cause de son épisode dépressif, que ce soit au travail, dans sa vie personnelle, par rapport à un événement marquant, etc. 

Produits de source naturelle : Attention!

Il existe certains produits de source naturelle pour aider à soulager les symptômes de la dépression. Cependant, les produits naturels peuvent causer des effets indésirables et interagir avec d’autres médicaments. Il faut donc être prudent avant de prendre l’un de ces produits. Il est fortement suggéré d’en discuter avec votre pharmacien avant d’entreprendre ce genre de traitement.

Comment aider une personne dépressive?

Lorsqu’on est atteint de dépression, on a tendance à s’isoler et à se refermer sur soi-même. Il est important d’inciter la personne dépressive à aller chercher de l’aide, particulièrement si elle a des idées suicidaires. Il ne faut pas la laisser tomber. Il faut être là pour l’écouter et la référer à un professionnel de la santé. Le soutien des proches est primordial.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet de la dépression ou de ses traitements, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien ou votre médecin à ce sujet.

Trouver une succursale