Reflux gastro-oesophagien

Tout le monde peut avoir des brûlures d’estomac à l’occasion, mais si ce problème persiste, il s’agit peut-être de reflux gastrique, ou reflux gastro-oesophagien (RGO). Cette affection peut entraîner des complications. Mieux vaut s’en occuper!

De quoi s’agit-il?

Entre l’estomac et l’œsophage, un sphincter (valve) empêche le contenu acide de l’estomac de remonter vers l’œsophage. Il arrive parfois qu’il se relâche; le contenu acide de l’estomac n’est alors plus retenu et peut remonter jusque dans l’œsophage. C’est ce qu’on appelle le reflux gastro-oesophagien.

La paroi de l’estomac comporte une muqueuse qui la protège de l’acide gastrique nécessaire à la digestion. L’acidité ne cause donc pas de douleur à l’estomac, à moins qu’il y ait une lésion ou un ulcère. La paroi de l’œsophage, par contre, n’est pas protégée par une muqueuse. Lorsqu’il y a un reflux, elle est donc irritée par l’acidité, ce qui entraîne une sensation de brûlure ou de douleur.

Quels sont les symptômes du reflux gastro-oesophagien?

Certains symptômes sont caractéristiques du reflux :

  • une sensation de douleur ou de brûlure à l’estomac, à l’arrière du sternum (au milieu de la poitrine), qui se déplace vers la gorge;
  • des remontées du contenu de l’estomac sans effort de vomissement, qui s’accompagnent souvent d’un goût acide dans la bouche (régurgitations acides).

D’autres symptômes sont moins distinctifs parce qu’ils sont aussi des symptômes d’autres maladies :

  • des nausées;
  • une toux persistante;
  • une voix rauque ou enrouée;
  • de la difficulté à respirer normalement ou des symptômes d’asthme;
  • une pharyngite ou une laryngite;
  • une érosion ou usure des dents.

La fréquence et l’intensité des symptômes varient souvent d’une personne à l’autre et d’un épisode de reflux à l’autre.

Quelles sont les complications possibles?

Il ne faut pas sous-estimer le reflux gastro-oesophagien. Il peut causer des lésions au niveau de l’œsophage et mener à des saignements, des fissures ou une inflammation de la paroi. À long terme, il peut également entraîner un rétrécissement de l’œsophage, un ulcère et même, le développement d’un cancer.

Quelles sont les causes?

Différents facteurs peuvent favoriser l’apparition du reflux gastro-oesophagien. Plusieurs d’entre eux peuvent être modifiés ou évités :

  • les repas trop riches ou trop copieux (matières grasses, grosses portions);
  • le tabagisme;
  • la consommation d’alcool;
  • le stress et l’angoisse;
  • un surplus de poids;
  • la prise de certains médicaments, tels que les suppléments de fer ou de potassium, les bisphosphonates, les anti-inflammatoires et notamment l’acide acétylsalicylique (Aspirine);
  • certaines maladies, entre autres, une hernie hiatale et la gastroparésie diabétique;
  • la grossesse;
  • le port de vêtements trop serrés, qui compriment la gorge et le thorax.

Quels aliments sont à éviter?

Lorsqu’on souffre de RGO, il est important de savoir quoi manger. Plusieurs aliments peuvent favoriser l’apparition des symptômes :

  • les aliments gras comme les charcuteries, le bacon, la saucisse, le beurre et les fritures;
  • les produits contenant de la caféine (café, thé, chocolat, etc.);
  • les boissons gazeuses;
  • les oignons et l’ail;
  • la menthe;
  • la tomate et son jus;
  • les agrumes et leur jus (orange, pamplemousse, citron);
  • les mets épicés et les piments forts;
  • le vinaigre;
  • certaines sauces (sauce tomate, ketchup, moutarde, salsa).

Quelles autres mesures aident à prévenir les symptômes?

Certaines habitudes de vie et trucs pratiques contribuent à prévenir ou à soulager les symptômes associés au reflux.

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée.
  • Apprenez à reconnaître les aliments qui occasionnent vos symptômes et évitez-les le plus possible.
  • Servez-vous des portions raisonnables et ne prenez pas de trop gros repas. Au besoin, mangez une collation saine entre les repas.
  • Mangez et buvez lentement.
  • Attendez deux heures après un repas pour vous étendre ou faire des efforts physiques intenses.
  • Éviter de manger deux heures avant l’heure du coucher.
  • Maintenez un poids santé.
  • Limitez votre consommation d’alcool.
  • Ne fumez pas. La fumée de tabac nuit à la guérison des lésions présentes et augmente les risques de développer un ulcère. Si vous avez besoin d’aide pour arrêter de fumer, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Évitez de porter des vêtements serrés qui compriment votre estomac.
  • Élevez la tête de votre lit de 10 à 15 cm (4 à 6 pouces). Dormir avec quelques oreillers supplémentaires ne suffit pas. Essayez aussi de dormir sur le côté gauche.
  • Fléchissez les genoux au lieu de vous pencher vers l’avant pour lacer vos chaussures ou ramasser un objet.

Quels médicaments peuvent soulager le RGO?

Il existe plusieurs médicaments en vente libre destinés à soulager les problèmes de reflux gastro-oesophagien. Si vous envisagez d’en prendre, demandez conseil à votre pharmacien. Il pourra vous aider à choisir le produit qui vous convient le mieux.

  • Les antiacides neutralisent l’acidité du contenu de l’estomac. Ils soulagent rapidement les symptômes de reflux, en 5 à 10 minutes, mais ils ne règlent aucunement la cause. Une modification des habitudes de vie est essentielle si on veut voir cesser le RGO. Il est recommandé de prendre les antiacides au moins deux heures avant ou après la prise d’un autre médicament afin de ne pas compromettre son effet.
  • L’acide alginique est souvent combiné à d’autres antiacides dans divers produits. Une fois dans l’estomac, il forme une mousse sur le contenu de l’estomac qui sert de barrière protectrice pour empêcher l’acidité de l’estomac de créer de l’érosion à l’œsophage.
  • Les antagonistes des récepteurs H2 empêchent la sécrétion d’acide dans l’estomac. Ces produits doivent être pris une heure avant le repas, et leur effet persiste plus longtemps que les antiacides ou l’acide alginique. Ils peuvent représenter un choix intéressant si les symptômes de reflux surviennent la nuit.
  • Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) bloquent la sécrétion d’acide par la muqueuse de l’estomac. Ils ont une durée d’action d’environ 24 heures. L’un d’entre eux, OLEXMC (oméprazole), est disponible en vente libre, mais il doit être demandé au comptoir de la pharmacie, et son usage doit être limité à 14 jours.

Si votre état ne s’est pas amélioré après 14 jours d’utilisation d’un médicament en vente libre, une consultation médicale est nécessaire pour déterminer la cause exacte de vos malaises. S’il s’agit réellement de RGO, votre médecin pourra vous prescrire un médicament ou une combinaison de différents agents.

Quand devrait-on consulter un médecin?

Il est recommandé d’obtenir une consultation médicale dans les situations suivantes, car il pourrait s’agir d’un problème de santé plus grave :

  • Vous avez des symptômes de reflux depuis plus de deux semaines;
  • Vous présentez une perte de poids inexpliquée;
  • Vous avez des vomissements fréquents et importants;
  • Vous remarquez la présence de sang dans les vomissements;
  • Vous remarquez des selles noires;
  • Vous avez de la difficulté ou de la douleur lorsque vous avalez;
  • Vous avez 50 ans et plus, et c’est la première fois que vous expérimentez des symptômes de reflux;
  • Vous ressentez des douleurs au niveau du thorax qui ressemblent à une crise d’angine. (hyperlien vers la fiche angine).

Le RGO du nourrisson

Chez les bébés, des régurgitations de lait peuvent survenir pendant ou après la tétée. Contrairement à des vomissements, les régurgitations se caractérisent par le rejet, sans effort, d’une petite partie de ce que votre enfant vient de boire ou de manger (environ 30 ml ou 1 oz). Ces reflux légers sont habituellement normaux et sans danger. Ils se produisent entre autres parce que le sphincter entre l’estomac et l’œsophage n’est pas encore assez développé chez les nourrissons. Ils disparaissent habituellement d’eux-mêmes vers l’âge de 9 à 12 mois. 

Vous pouvez toutefois prévenir le reflux léger à l’aide de quelques précautions simples :

  • Pendant les boires, prenez trois ou quatre pauses pour permettre à votre bébé de faire des rots (ne pas taper le dos du bébé). 
  • Utiliser une tétine à débit lent s’il est alimenté au biberon.
  • Après les boires, tenez votre enfant en position verticale pendant quelques minutes afin de l’aider à digérer.
  • Entre les boires, installez-le dans une chaise inclinée ou dans un porte-bébé. 
  • Surélevez la tête du lit de votre enfant en plaçant un oreiller sous le matelas.
  • Éviter de lui mettre des vêtements trop ajustés ou une couche trop serrée.

Une consultation médicale est cependant nécessaire si votre bébé présente les signes suivants :

  • pleurs pendant les tétées;
  • signes de douleur pendant ou après les boires;
  • irritabilité;
  • perte de poids ou prise de poids insuffisante;
  • sang dans les régurgitations;
  • vomissements en jet ou de teinte verdâtre ou jaunâtre;
  • troubles du sommeil;
  • problèmes respiratoires, toux ou étouffements.

Le médecin pourra recommander des examens pour déterminer s’il s’agit bien de RGO. Au besoin, des médicaments pourront être prescrits à votre enfant afin de diminuer l’acidité gastrique.

Trouver une succursale