Anémie

Teint pâle, faiblesse, fatigue… Vous souffrez peut-être d’anémie, une condition liée à un manque de globules rouges dans le sang. Or, qu’elle soit causée par une carence en fer ou par d’autres facteurs, l’anémie peut être maîtrisée.

De quoi s’agit-il?

L’anémie est souvent  la manifestation d’un grand nombre de problèmes de santé. Elle se caractérise par une diminution du nombre de globules rouges ou de la quantité d’hémoglobine dans le sang. Les globules rouges contiennent de l’hémoglobine, une protéine riche en fer qui transporte l’oxygène des poumons aux organes afin d’assurer leur bon fonctionnement. La baisse d’hémoglobine diminue l’apport en oxygène aux organes et peut limiter leur fonctionnement.

Qu’est-ce qui cause l’anémie?

L’anémie peut être causée par une limitation dans la production ou une perte importante de globules rouges, entre autres en raison :

  • de carences alimentaires (par exemple, un manque de fer, d’acide folique ou de vitamine B12);
  • d’un trouble héréditaire;
  • de certaines maladies chroniques (par exemple, insuffisance rénale, maladie de Crohn);
  • d’un trouble de la moelle osseuse;
  • d’une insuffisance hormonale (par exemple, hypothyroïdie);
  • de pertes importantes de sang (par exemple, hémorragie); 
  • d’une grossesse (en raison des besoins en vitamines augmentés).

Pour diagnostiquer la cause de l'anémie, votre médecin vous interrogera sur les symptômes ressentis, le moment de leur apparition et leur gravité. Il vérifiera vos antécédents médicaux et familiaux, la présence de problèmes de santé connus et la prise de médicaments. Il procédera sans doute à un examen complet, incluant des épreuves de laboratoire (prises de sang).

Les principaux types d'anémie

Il existe de nombreux types d'anémie, parmi lesquels :

  • L’anémie ferriprive. Il s’agit de la forme d'anémie la plus courante. Elle est attribuable à une carence en fer. Une mauvaise alimentation et une mauvaise absorption du fer (par exemple, à la suite d’une résection intestinale ou d’une maladie inflammatoire intestinale comme la maladie de Crohn) sont parmi les causes les plus fréquentes. Les troubles gastro-intestinaux qui provoquent une perte de sang, comme un ulcère ou les menstruations abondantes peuvent également être en cause.
  • L’anémie mégaloblastique. Ce type d’anémie est attribuable à une carence en acide folique ou en vitamine B12. Une mauvaise alimentation et une mauvaise absorption des vitamines (par exemple, à la suite d’une résection intestinale ou d’une maladie inflammatoire intestinale comme la maladie de Crohn) peuvent en être responsables. L’alcoolisme et l’usage de certains médicaments comme le pantoprazole (PantolocMC) et la metformine (GlucophageMC) peuvent également être en cause pour l’acide folique et la vitamine B12, respectivement.
  • L’anémie causée par une maladie chronique. Plusieurs  maladies chroniques (incluant parfois leurs traitements), comme dans le cas de cancer, de la maladie de Crohn, de la polyarthrite rhumatoïde ou d’hépatite, peuvent limiter la production de globules rouges dans le sang et provoquer de l’anémie.
  • L’anémie hémorragique. Ce type d’anémie est causé par une perte de sang qui peut être subite et importante (par exemple, accident, chirurgie, accouchement) ou de plus faible intensité et persistante dans le temps (par exemple, ulcère gastrique ou cancer colorectal).

Les symptômes de l’anémie

La diminution de la quantité d'oxygène transportée par le sang et les efforts supplémentaires que le cœur doit fournir pour la compenser sont les principaux responsables des symptômes de l'anémie. Ces symptômes peuvent varier selon la gravité, la vitesse d’apparition et la cause de l’affection :

  • faiblesse;
  • fatigue;
  • vertiges et étourdissements;
  • pâleur de la peau;
  • maux de tête;
  • troubles de  concentration;
  • essoufflements;
  • augmentation de la fréquence cardiaque pouvant entraîner des palpitations.

Par ailleurs, si vous êtes atteint d'une anémie légère, il se peut que vous ne présentiez aucun ou peu de symptômes, particulièrement si vous êtes jeune et généralement en bonne santé.

Le traitement de l’anémie

Le traitement de l'anémie est en fonction de sa cause. Généralement, le trouble s’améliore ou disparaît lorsqu’on élimine sa cause, c’est-à-dire en corrigeant la carence alimentaire, en interrompant l'administration d'un médicament potentiellement responsable ou en traitant la maladie ou l'infection qui provoque l’anémie. Discutez avec votre pharmacien ou votre médecin avant de cesser tout médicament.

Lors d’une carence vitaminique, on recommande d’augmenter la teneur de cette vitamine dans l’alimentation. Aussi, dans les cas d’anémie légère, seule une modification de votre alimentation pourrait vous être recommandée.

Aliments constituant de bonnes sources de fer  Aliments constituant de bonnes sources de vitamine B12 Aliments constituant de bonnes sources d’acide folique
  • viandes rouges et abats
  • palourdes et huîtres
  • oeufs
  • tofu et légumineuses (par exemple, haricots rouges et pois chiches)
  • légumes verts (par exemple, épinards et asperges)
  • pains et céréales à grains entiers
  • abats
  • viandes et volailles
  • poissons et fruits de mer (par exemple, palourdes et huîtres)
  • œufs
  • produits laitiers (par exemple, lait, fromages et yogourts)
  • abats
  • légumineuses (par exemple, haricots de soya et lentilles)
  • légumes verts (par exemple, épinards, asperges et choux de Bruxelles)
  • jus d’orange
  • graines et noix (amandes, graines de lin et graines de tournesol)

Si vos prises de sang démontrent que les taux de vitamine B12, d’acide folique ou de fer sont faibles, le médecin pourrait aussi vous prescrire des suppléments vitaminiques pour corriger la carence et vous permettre de refaire vos réserves. Il est important de les prendre régulièrement pour la durée prescrite et de faire les suivis sanguins demandés pour s’assurer de l’efficacité du traitement.

Par exemple, les suppléments de fer sont disponibles sous forme de comprimés, de capsules ou de liquide. Attention : le fer liquide peut tacher les dents. On recommande donc de le mélanger dans un petit verre de jus ou d’eau, de le boire à l’aide d’une paille et de boire autre chose ensuite. La majorité des suppléments en fer doivent être pris à jeun pour augmenter leur efficacité. On pourrait les prendre avec un verre de jus d’orange puisque la vitamine C augmente leur absorption. Les suppléments de fer rendent les selles noires et peuvent causer de la constipation. Par conséquent, il est important d’augmenter la quantité d'eau et de fibres dans votre alimentation, à moins de contre-indications .

Contrairement aux suppléments de fer, les suppléments de vitamine B12 et d’acide folique ne causent aucun ou peu d’effets secondaires.

L’administration des différentes vitamines par voie injectable pourrait être nécessaire, par exemple, si les suppléments par voie orale ne sont pas bien absorbés. Des transfusions sanguines pourraient aussi être requises selon la gravité de l’anémie et les symptômes perçus. 

Pour certains types d’anémie, lorsque la moelle osseuse n’arrive pas à produire suffisamment de globules rouges, on peut envisager l’administration d’un médicament qui agit comme l’érythropoïétine (EprexMC, AranespMC). L’érythropoïétine  est une hormone naturelle produite en majorité par les reins, qui contribue à la production de globules rouges par la moelle osseuse. Par exemple, on utilise ces  produits en insuffisance rénale chronique lorsque la quantité d’érythropoïétine produite par le corps est insuffisante.

Enfin, si vous souffrez d’anémie, il est important de vous reposer jusqu'à ce que la condition disparaisse ou soit maîtrisée. Et n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Il est là pour répondre à vos questions!

Trouver une succursale