Constipation

Environ 25 % de la population souffre de constipation occasionnelle ou chronique. La solution à ce problème de santé qui cause de l’inconfort commence par de bonnes habitudes de vie afin d’améliorer le fonctionnement de vos intestins.

De quoi s’agit-il?

La constipation n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme. Elle se caractérise par les signes suivants :

  • des selles peu fréquentes. Il faut savoir que la fréquence normale d’évacuation des selles varie beaucoup d’une personne à l’autre, pouvant généralement aller de deux à trois fois par jour jusqu’à trois fois par semaine;
  • de la difficulté à aller à la selle;
  • des selles dures ou nécessitant un effort ou des mesures manuelles pour les expulser;
  • une sensation d’évacuation incomplète;
  • des ballonnements.

La constipation peut être occasionnelle (par exemple, lors d’un voyage ou de la prise d’un médicament) ou chronique (lorsque le problème persiste depuis au moins trois mois).

Ce problème de santé touche particulièrement les gens de plus de 65 ans, en raison de la diminution de leur consommation de liquide, de la prise de médicaments, de la diminution de l’activité physique et de la modification de leur alimentation.

Les jeunes enfants qui sont en apprentissage de la propreté et ceux d’âge scolaire sont aussi sujets à la constipation du fait qu’ils ne boivent pas assez de liquide et qu’ils ont tendance à retenir leur envie d’aller à la selle.

Finalement, 30 % des femmes enceintes souffrent de constipation, surtout au 3e trimestre de leur grossesse. Les facteurs en cause sont la pression de l’utérus sur le côlon, ce qui nuit au passage des selles, et la prise de suppléments de vitamines contenant du calcium et du fer.

Quelles sont les causes de la constipation?

Plusieurs facteurs peuvent causer la constipation :

  • un faible apport alimentaire en fibres;
  • une hydratation insuffisante;
  • un manque d’exercice ou le fait de rester longtemps en position couchée;
  • le fait de se retenir lorsque l’envie d’aller à la selle se fait sentir;
  • une diminution de la force et de la vitesse de contraction de l’intestin. L’âge est souvent en cause;
  • la présence d’hémorroïdes ou de fissures anales;
  • certaines maladies (trouble de la glande thyroïde, anxiété, dépression, cancer, diabète, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, troubles alimentaires, etc.);
  • la prise de certains médicaments (suppléments de calcium ou de fer, morphine, agents de chimiothérapie, etc.). Demandez à votre pharmacien si les médicaments que vous prenez peuvent causer de la constipation.

Que peut-on faire pour soulager la constipation?

Adopter quelques saines habitudes de vie permet généralement de prévenir la constipation et d’éviter l’inconfort qu’elle provoque.

  • Avoir une alimentation riche en fibres (de 25 à 30 g par jour). Voici les aliments à privilégier pour leur apport en fibres :
    • les fruits et les légumes. Le Guide alimentaire canadien recommande aux adultes d’en manger de 7 à 10 portions par jour. Il est préférable de garder la pelure si elle est comestible;
    • les produits céréaliers de grains entiers (par exemple, pain et pâtes de blé entier, riz brun, gruau d’avoine, etc.). Le Guide alimentaire canadien recommande aux adultes d’en manger de 6 à 8 portions par jour. Les céréales de son de blé ou d’avoine représentent aussi un bon choix;
    • les légumineuses;
    • les noix, les amandes et les graines;
    • les pruneaux, les pommes et les poires. Ces fruits contiennent du sorbitol, un sucre qui est un laxatif naturel.
  • Boire suffisamment de liquide (prioriser l’eau) dans la journée (de 6 à 8 verres de 250 ml, soit de 1,5 à 2 litres).
  • Faire de l'exercice régulièrement.
  • Aller à la selle dès que le besoin se fait sentir et prendre son temps. Tenter d’aller à la selle régulièrement, au même moment chaque jour. Le matin, peu de temps après le déjeuner, est souvent un moment propice.
  • Manger à des heures régulières.

Si l’adoption de ces saines habitudes de vie ne suffit pas, on peut avoir recours à un supplément de fibres ou à un laxatif doux. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur les différents produits en vente libre.

L'utilisation d'un laxatif

De façon générale, la constipation est une affection qu’on gère facilement à l’aide de changements dans nos habitudes alimentaires et l’usage  de laxatifs en vente libre. Dans des cas plus rares, certains médicaments peuvent également être prescrits par un médecin.

Il existe plusieurs classes de laxatifs en vente libre permettant de soulager la constipation. Diverses formes sont aussi disponibles : comprimés, liquides à boire, suppositoires ou lavements rectaux.

Le choix d’un laxatif dépend de plusieurs critères dont votre  âge, vos symptômes, votre état de santé et les médicaments que vous prenez, la vitesse d’action désirée et la durée d’utilisation prévue.

Il est toujours préférable de consulter votre pharmacien avant d’utiliser des médicaments laxatifs. Il vous conseillera dans le choix du produit le mieux adapté à votre situation.

Quand doit-on consulter un médecin?

Il est recommandé de consulter votre médecin dans les cas suivants :

  • la constipation est accompagnée de douleurs abdominales importantes, de pertes de sang dans les selles ou de selles noires, de fièvre, de nausées ou de vomissements;
  • vous observez une perte de poids injustifiée et rapide;
  • vous utilisez des laxatifs depuis plusieurs jours, sans soulagement;
  • vous n’êtes pas allé à la selle depuis sept jours;
  • vous avez récemment subi une chirurgie à l'abdomen;
  • vous avez des antécédents familiaux de cancer de l’intestin;
  • vous vous réveillez la nuit avec des symptômes de constipation ou une envie d’aller à la selle.

La constipation est un problème de santé courant. Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à en parler, en toute confidence, avec votre pharmacien.

Trouver une succursale